JUDO CLUB DE SAINT-AVOLD & D. A.



                                                      


Les katas sont des "exercices de style" de judo, ju-jitsu. Ils doivent refléter le degré de connaissance et la maîtrise des exécutants.

En japonais, le mot "Kata" signifie : forme fondamentale.

Ce sont des démonstrations de formes fondamentales du judo traditionnel qui ont été codifiées par Jigoro Kano.

Ces techniques principales de la discipline sont effectuées en suivant un cérémonial précis et font ressortir : la beauté des gestes qui va de pair avec la précision des mouvements, la sincérité et l'efficacité.

Chaque kata présenté ci-après, illustre les différents aspect du judo et garantisse sa transmission de la même façon que Jigoro Kano et les anciens maîtres le transmettaient autrefois.

A la fin du kata Tori change de rôle pour devenir Uke et Uke devient Tori. Les deux rôles sont examiner avec attention par le joseki (les examinateurs)

Trois principes de base doivent se retrouver dans les Katas :

1) SEIRYOKU ZENYO: Maximum d'efficacité pour minimum d'efforts.

2) SITA KYOEI Entraide prospérité et amélioration mutuelle.

3) Céder en souplesse pour mieux vaincre



Les katas sont indispensables pour le passage des DAN



NAGE NO KATA (la forme de projections)

Il présente les principales formes de projection. Il est divisé en cinq séries correspondant à 5 familles de techniques.

L'ensemble des techniques sont effectuées à droite et à gauche et réalisées selon un déplacement préétabli  . Il s'agit ici de mettre en valeur des principes essentiels propres aux techniques de projection : le déséquilibre, le placement et la chute.

1/ Mouvements de bras (Te-waza) :
  • uki-otoshi (renversement flottant)
  • ippon-soei-nage (projection par une épaule)
  • kata-guruma (roue autour des épaules )
2/ Mouvements de hanches (Koshi-waza) :
  • uki-goshi (hanche flottée)
  • harai-goshi (hanche fauchée)
  • tsuri-komi-goshi (hanche pêchée)
3/ Mouvements de jambes (Ashi-waza) :
  • okuri-ashi-barai (balayage des deux jambes)
  • sasae-tsuri-komi-ashi (blocage du pied en pêchant)
  • uchi-mata (fauchage interne)
4/ Sacrifices sur le dos (Ma-sutemi-waza) :
  • tomoe-nage (projection en cercle)
  • ura-nage (projection en arrière)
  • sumi-gaeshi (renversement dans l'angle)
5/ Sacrifices sur le côté (Yoko-sutemi-waza) :
  • yoko-gake (accrochage de côté)
  • yoko-guruma (enroulement de côté par l'extérieur)
  • uki-waza (projection latérale avant)



KATAME NO KATA (la forme de contrôle)

Il présente les principaux aspects du judo au  sol. Il comporte quinze techniques réparties en trois séries. La première série concerne les  immobilisations, la seconde série  les techniques de strangulation et la troisième série présente les luxations. Toutes les techniques sont présentées dans leur forme de base, puis à partir des réactions programmées du partenaire, dans leurs adaptations possibles.


1/ osaekomi-waza (techniques d'immobilisation) :
  • kuzure-gesa-katame (contrôle latéro-costal)
  • kata-gatame (contrôle par l'épaule)
  • kami-shiho-gatame (contrôle arrière sternal)
  • yoko-shiho-gatame (contrôle latéro-sternal)
  • kuzurekami-shiho-gatame (variante du contrôle arrière sternal)
2/ shime-waza (techniques d'étranglement) :
  • kata-juji-jime (étranglement croisé)
  • hadaka-jime (étranglement arrière par l'avant-bras)
  • okuri-eri-jime (étranglement arrière par le revers)
  • kata-ha-jime (étranglement par contrôle d'un bras)
  • gyaku-juji-jime (étranglement croisé facial)
3/ kwansetsu-waza (tecniques de luxations) :
  • ude-garami (luxation en torsion)
  • ude-hishigi-juji-gatame (luxation en croix)
  • ude-hishigi-ude-gatame (luxation en hyper-extension)
  • ude-hishigi-hiza-gatame (luxation du bras par le genou)
  • ashi-garami (luxation de la jambe)



KIME NO KATA (les formes de décision)

Ce kata est composé de deux séries. La première série comporte huit techniques au  sol. La seconde série présente douze techniques debout. Ce kata met en valeur l'esprit de décision mis en avant   par la partie du judo dans sa composante martiale originelle. Les techniques de self défense sont tantôt appliquées contre un adversaire à mains nues puis armé d'un couteau, et enfin attaquant avec un sabre.

1/ idori (assis) :

..... Contre une attaque non-armé
  • ryo-te-dori (prise des deux mains)
  • tsuki-gake (coup de poing à l'estomac)
  • suri-age (coup au visage)
  • yoko-uchi (coup de poing de côté)
  • ushiro-dori (prise aux épaules par l'arrière)
..... Contre une attaque armé
  • tsuki-komi (coup de pointe à l'estomac)
  • kiri-komi(coup de tranchant sur la tête)
  • yoko-tsuki (coup de pointe de côté)
2/ tachi-aï (debout) :

..... Contre une attaque non-armé
  • ryo-te-dori (prise des deux mains)
  • sode-tori (prise de manche)
  • tsuki-kake (coup de poing au visage)
  • tsuki-age (coup de poing de bas en haut)
  • suri-age (coup au visage)
  • yoko-uchi (coup de poing de côté)
  • ke-age (coup de pied au bas-ventre)
  • ushiro-dori (prise aux épaules par l'arrière)
..... Contre une attaque armé
  • tsuki-komi (coup de pointe à l'estomac)
  • kiri-komi (coup de tranchant sur la tête)
  • nuki-kake (blocage du sabre)
  • kiri-oroshi (pourfendre avec le sabre)



GOSHIN JITSU NO KATA (les formes de défense)

Il présente différentes techniques de défense personnelle face à des attaques rapprochées de poings, de  pieds, de couteau, de bâton ou de revolver. Il traite aussi des différentes des agressions possibles sur saisie.

Il comporte au total 21 techniques. C'est le kata les plus récent puisque créé en 1956.



JU NO KATA (les formes de souplesse)

Il est considéré comme étant le kata que de la souplesse. Il doit être effectué un rythme lent et ne comporte aucune projection. Composé de trois séries de cinq techniques il relate des principes de défense terminés six par des contrôles du partenaire en élongation.

ITSUTSU NO KATA (la forme des cinq principes)

C'est le plus court de tous les katas puisqu'il ne comporte que cinq techniques. Il présente ainsi que les cinq principes du judo.

-- mobilisation de l'énergie.

-- une résistance.

-- force centripète.

-- alternance.

-- vide.

Seuls les sept premiers katas sont actuellement pratiqués en France au sein de la fédération française du judo. Le nage-no-kata reste le kata de base. La réalisation de ses trois premières séries est indispensable à l'obtention du grade de ceinture noire le premier dan compétition.

Pour obtenir le second Dan et faudra réaliser ce même Kata mais en entier c'est-à-dire l'ensemble de ses cinq séries. 

Pour le troisième dan il faut actuellement présenter  le Katame no-kata ainsi que le goshin jitsu no-kata.

Au programme du quatrième dan compétition figure le Kime-no-kata ainsi que le Go-no-sen-no-kata.

Pour les cinquième sixième dan des candidats devront présentées au choix et suivant les formules plusieurs katas parmi ceux présentés ici. 



KOSHIKI NO KATA (la forme antique)

Ce kata présente les formes antiques de self défense. Il se compose de deux séries comportant respectivement 14 et 16 techniques. La première série est effectuée lentement puisque les combattants sont présumés porter une armure. La deuxième série s'enchaîne rapidement sans aucun temps d'arrêt.



SEIRYOKU-ZENYO KOKUMIN-TAIIKU NO KATA
(la forme du développement physique, un meilleur usage de l'énergie)

1ère série : Tandoku ranshu

Goho ate - Hidari mae naname ate
- Migi ate
- Ushiro ate
- Mae ate
- Ue ate


Ogoho ate - Ohidari mae naname ate
- Omigi ate
- Oushiro ate
- Omae ate
- Oue ate


Goho geri - Mae geri
- Ushiro geri
- Hidari mae naname geri
- Migi mae naname geri
- Taka geri
Kagami mikagi

Sayu uchi
Zengo tsuki
Ryote ue tsuki
Oryote ue tsuki
Sayu kogo shita tsuki
Ryote shita tsuki
Naname ue uchi
Naname shita uchi
Onaname ue uchi
Ushiro sumi tsuki
Ushiro uchi
Ushiro tsuki mae shita tsuki

2ème série : Sotai Renshu

Kime shiki Idori (à genoux)
- Ryote dori
- Furihanashi
- Gyakute dori
- Tsukkake
- Kiri gake
Tachiai (debout)
- Tsuki age
- Yoko uchi
- Ushiro dori
- Naname tsuki
- Kirioroshi


Ju shiki - Tsuki dashi
- Kata oshi
- Kata mawashi
- Kirioroshi
- Katate dori
- Katate age
- Obi tori
- Mune oshi
- Tsuki age
- Ryogan tsuki



GONOSEN NO KATA ( les formes de contres directs du judo) 

Il présente en deux séries de 6 techniques les principaux contres  directs du judo . La première série porte sur des mouvements de jambes. La seconde série concerne des mouvements de hanche.

1. O Soto Gari - O Soto Gari : contrôle avec le recul de la jambe attaquée, pivot du buste

2. Hiza Guruma – Hiza Guruma : tourner le corps vers la droite et lever la jambe attaquée, rotation 

3. O Uchi Gari – Okuri Ashi Barai : contrôle et action des bras, Jigotai et balayage 

4. De Ashi Barai – Tsuba Me Gaeshi  

5. Ko Soto Gake – Tai Otoshi: contrôle de la tête et Jigotai, entrée de Tai Otoshi 

6. Ko Uchi Gari – Sasae Tsuri Komi Ashi : relever le coude droit dans l’action et pivot 

7. Entrée en cercle Kubi Nage (entourer la tête) – Ushiro Goshi en reculant d’1/4 de tour 

8. Entrée en cercle Koshi Guruma (main restée au col) Uki Goshi : esquive jambe droite, main gauche sur la hanche d’uke et Uki Goshi à gauche 

9. Hane Goshi de face – Sasae : ouverture du corps sur la droite, action des bras 

10. Harai Goshi – Utsuri Goshi 

11. Uchi Mata – Te Guruma 

12. Ippon Seoi Nage – Sumi Gaeshi : grande esquive, sursaut, réception en face sur le pied gauche sans reposer le pied droit


   

         Tai Otoshi