JUDO CLUB DE SAINT-AVOLD & D. A.


         Ikkyo        

Le Hakama

    Origines 

Le mot Hakama désignait un vêtement porté par les femmes dans les temps anciens. Le Hakama a évolué en fonction des époques et le Hakama d'Aïkido d'aujourd'hui provient, semble t-il, de l'équitation, car possédant un large pli d'aisance (élargissure) à l'entre jambes.

C'était, à l'origine, un moyen de protection des jambes des cavaliers. Le cuir étant difficile à trouver au Japon, un matériau épais lui fut substitué. Puis, les samouraïs sont devenus des soldats à pied, mais ils ont persisté à porter les vêtements des cavaliers afin de marquer leur différence et de pouvoir être plus facilement identifiables. Il y avait plusieurs sortes de Hakama. Un Hakama était un genre de jupe en tube, sans "jambes". Un autre était semblable, mais beaucoup plus long, et était porté lors des visites au shogun ou à l'empereur. Ils avaient environ 12 à 15 pieds de longueur, et étaient pliés et repliés, placés entre les pieds et l'arrière du visiteur. Cela rendait leur déplacement à genoux (shikko), et la cache éventuelle d'une arme, difficile.


     Hakama et Aïkido

O'Sensei était catégorique sur le fait que tout le monde doive porter le Hakama. Le Hakama n'est pas la reconnaissance d'un niveau ou d'un grade. Tout pratiquant peut le porter.

Le fondateur commença à enseigner son art à des notables, des nobles, des personnalités haut placées pour qui le Hakama ne posait pas de problème financier. Puis, il laissa à ses jeunes élèves le choix de pratiquer sans l'Hakama jusqu'à ce qu'ils puissent en acheter un, en étant certains de continuer la pratique. Ainsi, les occidentaux ont crû que le port de l'Hakama était lié à l'ancienneté ou à un grade, alors qu'il ne s'agissait que d'un problème pécunier.

Dans beaucoup d'écoles, seules les "ceintures noires" portent le Hakama. Dans d'autres, tout le monde en porte. Parfois, les femmes peuvent commencer à le porter plus tôt que les hommes. Le Hakama n'est pas forcément assujetti à un grade, le professeur peu en accorder le port au pratiquant ayant montré son engagement dans la pratique, qui chute correctement sur la plupart des techniques et qui a une certaine pratique.


    Comment plier le Hakama   

Le pliage et l'entretien du hakama fait partie du comportement dicté par l'étiquette, non seulement pour l'aïkidoka, mais pour tout budoka qui se respecte.
Le pliage de la tenue après chaque entraînement permet d'en minimiser le froissage. Il est permis de plier le hakama sur le tatami.

Pliage du hakama

           
Préparation avant de procéder au pliage du hakama
- Debout, coincer le dosseret (koshi-ita) sous le menton et ramener l'entrejambe sur la droite.
- Ensuite étendre le hakama à plat sur le devant et ranger les plis de derrière.
- Tout en maintenant les plis de derrière, renverser le hakama sur le dos.
- Ranger les plis de devant en commençant par le centre. Lisser l'ensemble.
Etapes 1 et 2
Rabattre les 2 côtés vers le centre.
Etapes 3 à 6
Plier le hakama en 3, à partir du bas



           

Etapes 7 à 9
Plier les sangles de devant (mae himo) en diagonales.
Etape 10
Plier les sangles de derrière (ushiro himo) en les passant d'abord par-dessus celles de devant.
Etape 11
Rabattre les sangles de derrière (ushiro himo) sur celles de devant.



      

Etape 12
Enrouler (un seul tour) les sangles de derrière (ushiro himo) autour de celles de devant.
Etapes 13 à 16
Pour fini, passer les sangles de derrière (ushiro himo) dans la boucle opposée.

Remarques :
- Le pliage des sangles peut être fait du côté du dosseret (koshi-ita). Dans ce cas, étapes 5 - 6, il faut rabattre le tiers supérieur pour qu'il soit vers le haut.
- Pour dénouer les sangles, il suffit de tirer sur celles de devant.