JUDO CLUB DE SAINT-AVOLD & D. A.

  LE KENDO    

    "Voie du sabre"                     

Art martial du maniement du sabre (ken). Il se pratique aujourd'hui avec un shinai (sabre en bambou), les combattants portent des protections.

Le sabre mesure 1,20 m de long. L'armure (bogu) se compose d'une protection faciale (men), du plastron (do), de gants épais (kote), d'une protection des hanches et du bas-ventre (tare). Le kendoka porte sous l'armure une "jupe" (hakama) qui dissimule les pieds.



Les principales techniques d'attaque sont les suivantes :
- coup vertical en direction du front (o-shomen)
- coup oblique en direction de la tempe gauche (hidari-men)
- coup oblique en direction de la tempe droite (migi-men)
- coup descendant sur le côté droit du plastron (migi-do)
- coup descendant sur le côté gauche du plastron (gyaku-do)
- coup sur le poignet droit (kote)
- coup sur le poignet gauche (hidari-kote)
- coup d'estoc à la gorge (tsuki)
L'entraînement consacre une grande part au travail du kiaï (cri violent), ce cri ayant pour but d'effrayer ou de déconcentrer l'adversaire. Un combat (shiai) se dispute en trois points et dure trois à cinq minutes. Le vainqueur est le premier combattant ayant marqué deux points. Le but du kendo va bien au-delà de la maîtrise du sabre : il vise à procurer force de caractère, équilibre entre le corps et l'esprit, l'harmonie de l'esprit sain dans un corps sain.


Historique:

La première mention de l'art du sabre au Japon date de 789. Le kendo était autrefois appelé ken-jutsu, ken-no-michi et gekken à l'époque Meiji (1868-1912). Cette discipline était déjà utilisée par les guerriers japonais (bushi) depuis longtemps lorsque les samurai la découvrirent au XIIIe siècle. Le ken-jutsu, interdit en 1876, fut transformé en sport (kendo) par Sakakibara Kenkichi (1830-1894), lorsque les samurai n'eurent plus le droit de porter le sabre. La première académie de kendo fut fondée à Tokyo en 1909. Au XXe siècle, le kendo connut un essor très rapide en Angleterre, puis dans toute l'Europe. Les premiers Championnats du monde eurent lieu en 1970. Cet art martial est aujourd'hui placé sous l'autorité de l'International Kendo Fédération. Au Japon, les pratiquants sont plus de deux millions. Les licenciés sont également nombreux aux États-Unis, en Europe, au Brésil, en Argentine, à Taiwan, en Corée, aux Philippines et en Australie. La France compte quelques milliers de licenciés

                                                      


                         Le Kendo est l’escrime au sabre Japonais.                      

     Le mot Kendo est formé du caractère Ken qui signifie sabre ou épée et du caractère Michi qui signifie route, chemin, voie. C’est la raison pour laquelle il est souvent traduit par la « Voie du Sabre ».


Cet escrime japonais a pris sa forme actuelle à la fin du XIXe siècle et est devenue, quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale, une discipline de compétition internationale.
L'origine de cet art-martial se situe tout d'abord dans les combats auxquels se livraient les guerriers japonais sur les champs de bataille, combats qui jalonnent l'histoire du Japon du XIe au XVIIe siècle; puis dans les innombrables écoles (Ryu) où se perfectionnaient les Bushi (aussi appelés Samurai), réduits à l'inactivité guerrière pendant la période de paix que les shôgun Tokugawa firent régner jusqu'au milieu du XIXe siècle...


                                          


                                                  SHIAÏ  LE COMBAT


                                  


                                                  

                                             

                                                                ARMURE (BOGU) datant du 15ème Siècle


             


                        


                                                                                Premier Passage de Grade  Février 2007