JUDO CLUB DE SAINT-AVOLD & D. A.

                                                


(I) vivre, exister

(AÏ) l'harmonie, l'union

(DO) la voie

LE IAÏDO (souvent aussi appelé IAÏ) regroupe, un ensemble de techniques d'escrime au sabre long Japonais (Katana) porté au fourreau qui consistent à dégainer et frapper dans le même mouvement. Pour des raisons évidentes de sécurité, le Iaïdo se pratique seul, avec en face de soi un ou plusieurs ennemis imaginaires. La première attaque est généralement portée à la hauteur de la tempe ou des yeux de l'adversaire. Les techniques consistent en attaques, parades et contre attaques comprenant des frappes létales. La lame est ensuite essorée du sang qui la macule et rengainée.


 D'un point de vue physique le Iaïdo ne requiert aucune qualité particulière et peut être pratiqué à n'importe quel âge. La pratique permet un bon entretien musculaire et développe la coordination physique et la respiration.

Le Iaïdo, comme de nombreux arts martiaux Japonais, possède aussi une facette morale et philosophique qui  peut être abordée par ceux qui le souhaitent. 

  Le Iaïdo est un bon complément au Kendo, il permet le maniement du sabre réel et de son fourreau, le fait de dégainer et rengainer, le travail du Te no uchi sensation du contact de la poignée avec les mains. Le Kendo offre, la dimension du combat réel où le partenaire est réel et imprévisible, ce que n'offre pas le Iaïdo. Le Iaïdo offre donc aux Kendokas la possibilité d'utiliser le véritable sabre, tandis que le Kendo offre aux Iaidokas la possibilité de mise en application en combat réel.

En outre le IAÏDO est une école de rigueur, de discipline, et d'humilité, ou la recherche de l'harmonie parfaite du corps avec le sabre  doit conduire au geste parfait.

Le but est de faire vivre intensément le ou les KATAS qui seront exécutés, et en harmonie avec soi-même.

Les devises au IAÏDO: COURAGE-BONTÉ-HUMILITÉ-LOYAUTÉ-FIDÉLITÉ-HONNEUR....


                    



L’ouverture et la clôture d’un cours d’iaido s’effectuent en suivant reiho (礼法) un cérémonial rigoureusement codifié. Ce dernier est plus long et plus complexe que celui d’aikido ou de judo pour plusieurs raisons; notamment le refus de la modernité et le port du sabre.

Les ordres du cérémonial en iaido sont les suivants :
  • Seiretsu | 整列 : alignement par ordre de grade avant de débuter le cérémonial.
  • Shōmen ni rei | 正面 に 礼: salut en direction du mur d’honneur.
  • Chakuza | 着座: s’asseoir (ici, en seiza : sur les genoux)
  • Sensei ni rei | 先生 に 礼 : salut au professeur.
  • Otagai ni rei | お互い に 礼 : salut mutuel.
  • Tōrei | 刀礼 : salut au sabre.
  • Kiritsu | 起立 : se lever.
  • Eventuellement, Mokuso | 黙想: méditation.
Durant le salut au professeur et le salut mutuel :
  • O negai shimasu, en début de leçon ou de pratique avec un partenaire, signifie la demande de pratique mutuelle.
  • Domo arigatō gozaimashita, en fin de leçon ou de pratique avec un partenaire, exprime sa gratitude.